L’importance du 350e anniversaire de Notre-Dame de Québec tient au fait que la paroisse, possédant de profondes racines en Europe, est l’aïeule de toutes les autres paroisses catholiques qui ont essaimé à travers le Canada et les États-Unis.

Cette importance s’explique aussi par le rôle qu’a tenu Notre-Dame de Québec dans le développement du Québec, du Canada… de l’Amérique du Nord, se situant, à un point de l’histoire, dans le plus grand diocèse du monde. Notre-Dame de Québec est de ce fait devenue l’un des piliers de la survivance du français en Amérique du Nord et a été, dans cette grande évolution de notre nation, témoin actif de toutes les mutations culturelles qui ont modelé notre société.

Notre-Dame de Québec, connue comme un haut lieu spirituel en Nouvelle-France, a toujours suscité une affection toute particulière du Saint-Siège. En effet, des papes ont fait don de nombreux cadeaux, en l’occurrence Pie XI et Jean XXIII. Jean-Paul II débuta sa visite pastorale au Canada par un temps de prière dans les murs de la basilique en 1984, afin de vivre un temps de foi en communauté avec les gens d’ici. Ce site exceptionnel constitue un patrimoine spirituel et religieux de grande valeur non seulement pour le Québec mais pour toute l’Amérique.

En collaboration avec les communautés religieuses, entre autres les Ursulines et les Augustines, Notre-Dame de Québec, porteuse du projet de Foi catholique, a protégé et guidé l’évolution de divers aspects de notre société : la foi, l’histoire, la famille, le patrimoine, la culture et elle nous a transmis des legs incontournables pour les générations à venir.